Menus de configuration dans le panneau d'administration

BabeliUM

Évaluation

Évaluation : Examens d’évaluation des compétences

Périodes d’évaluation :

1) du 08 au 31 janvier 2018

Inscriptions jusqu’au 02 janvier 2018

2) du 11 juin au 13 juillet 2018

Inscriptions jusqu’au 04 juin 2018

L’évaluation des Compétences en langues est un service spécialisé de BabeliUM, destiné à évaluer et certifier les compétences linguistiques, ce dans toutes les langues disponibles au sein des offres proposées par BabeliUM – Centre de Langues, par le biais d’une évaluation de maîtrise et selon les différents niveaux du Cadre Européen de Référence pour les langues (CECR).

 

Cette évaluation est mise en place au travers d’examens spécifiques, répartis en deux principaux domaines :

  • A – évalue la compréhension orale et écrite ainsi que l’expression écrite.
  • B – évalue l’interaction et l’expression orale.

Le Certificat d’évaluation est remis lorsque le candidat obtient la validation du niveau pour lequel il a postulé, dans toutes les compétences évaluées.

Frais :

100,00 par examen / évaluation (au sein des périodes définies)

150,00 par examen / évaluation (en dehors des périodes définies)

Réductions pour les groupes supérieurs à 6 personnes, pour la même langue et pour le même niveau.

Les demandes peuvent être effectuées directement au Secrétariat de BabeliUM (horaires : ouvert de 9h à 11h30 et de 14h à 16h30).

Pour plus d’informations :

 

 

 

 

    • La réalisation de l’évaluation des compétences doit être effectuée par le biais de deux convocations annuelles, afin de faciliter son organisation et sa diffusion, de même qu’à améliorer le travail d’élaboration des examens au sein des départements, sections et cours respectifs.
    • Il est également conseillé d’entreprendre la constitution d’une commission d’accompagnement destinée à contrôler la répartition correcte, en fonction des différents niveaux, des examens ainsi que leur conformité avec les paramètres décrits dans ce document.
    • La structure de l’examen est constituée de deux parties :
    • 1 – Partie A: La partie A est organisée de façon collective, et évalue la compréhension orale, écrite, ainsi que l’expression écrite. Cette épreuve devra se dérouler dans des salles différentes, en fonction de la langue évaluée et du niveau des candidats inscrits. Les espaces disponibles doivent être confortables pour les candidats, et posséder la qualité acoustique ainsi que les moyens audiovisuels nécessaires pour la réalisation de l’épreuve.  Dans chaque salle, il devra se trouver un professeur chargé de l’organisation et de la surveillance de l’examen. Les candidats nécessitant des aménagements spécifiques doivent le signaler au moment de l’inscription. De la sorte, seront mis en place les dispositifs qui permettront la réunion des meilleures conditions possibles pour le passage de l’épreuve. La durée de la réalisation de cette partie sera la suivante, en fonction des différents niveaux :
    • Niveau
    • Temps
    • Dans cette partie, l’étudiant aura la liberté de gérer son temps de la manière qui lui semble la plus appropriée. Ainsi, le temps spécifiquement dédié à chacune des trois examens intégrant cette partie ne sera pas distingué. Il est en revanche recommandé que l’écoute des documents de compréhension orale se déroule 30 minutes après le début de l’examen.
    • 2 – Partie B: La partie B se déroule de manière individuelle et évalue les capacités d’interaction et d’expression orales. Elle aura lieu dans une salle où devra se trouver un examinateur et un évaluateur. L’examinateur sera assis face au candidat et sera responsable du déroulement de l’entretien. L’évaluateur sera responsable de la qualification de l’épreuve et devra se situer hors du champ de vision du candidat, à une distance qui lui permettra toutefois de suivre sans problème l’entretien.
  • nívelA1/A2B1/B2C1/C2
    tempo2.30h3h4h
    1. Compréhension orale
    • L’épreuve de compréhension orale consistera en deux documents audio, qui seront diffusés à deux reprises, et qui seront adaptés au niveau dans lequel est inscrit le candidat. La nature de chaque document devra présenter des contextes fonctionnels et sociolinguistiques différents.
    • Les points évalués seront de nature objective, induiront une réponse fermée, et devront évaluer tant la compréhension globale des textes que des éléments spécifiques et concrets.
    • Les textes sélectionnés devront s’adapter aux exigences et aux paramètres décrits dans le CECR ou, au moins, sur le document relatif aux niveaux de référence de chacune des langues.
    1. Compréhension écrite
    • L’examen de compréhension écrite consistera également en deux documents, comprenant des questions de nature objective et fermée, qui évaluent la compréhension globale mais aussi détaillée de chaque texte.
    • Les textes sélectionnés devront aussi être issus de contextes fonctionnels et sociolinguistiques différent de la compétence communicative. Ils s’ajusteront aux niveaux de référence décrits dans le CECR.
    1. Expression écrite
    • L’expression écrite sera évaluée à partir de la production de deux textes. L’examen sera ouverte et la correction s’effectuera au travers des critères propres à chaque niveau.
    • La consigne de l’examen devra décrire avec précision l’acte de communication auquel devra s’adapter le texte produit par le candidat, ainsi que définir de façon détaillée les tâches à remplir. Devra aussi être mentionnée explicitement la longueur attendue du texte, qui sera la suivante en fonction du niveau :

    Niveau

    Nombre approximatif de mots

    1. Expression orale
    • Le type d’énoncé ainsi que les compétences exigées, tout comme les niveaux de richesse lexicale et de connaissances grammaticales attendus, devront s’ajuster aux niveaux de référence du CECR.
    • L’expression orale sera évaluée grâce à un entretien se déroulant entre le candidat et son examinateur. La structure de l’examen devra inclure aussi bien la partie d’explication que celle d’interaction. L’examinateur devra s’assurer que les compétences communicatives exigées correspondent au niveau du candidat, et devra aussi chercher à obtenir un échantillon représentatif de ses compétences linguistiques afin que l’évaluateur puisse juger, de manière complète, son aisance à l’oral.
    • La durée de l’examen sera approximativement de 15 minutes, qui devront être respectées dans leur totalité, indépendamment des impressions initiales de l’examinateur ou de l’évaluateur.
    • L’évaluateur procédera à la qualification de l’examen de production orale par le biais d’un barème de critères.
  1. Compréhension orale
  • L’épreuve de compréhension orale consistera en deux documents audio, qui seront diffusés à deux reprises, et qui seront adaptés au niveau dans lequel est inscrit le candidat. La nature de chaque document devra présenter des contextes fonctionnels et sociolinguistiques différents.
  • Les points évalués seront de nature objective, induiront une réponse fermée, et devront évaluer tant la compréhension globale des textes que des éléments spécifiques et concrets.
  • Les textes sélectionnés devront s’adapter aux exigences et aux paramètres décrits dans le CECR ou, au moins, sur le document relatif aux niveaux de référence de chacune des langues.
  1. Compréhension écrite
  • L’examen de compréhension écrite consistera également en deux documents, comprenant des questions de nature objective et fermée, qui évaluent la compréhension globale mais aussi détaillée de chaque texte.
  • Les textes sélectionnés devront aussi être issus de contextes fonctionnels et sociolinguistiques différent de la compétence communicative. Ils s’ajusteront aux niveaux de référence décrits dans le CECR.
  1. Expression écrite
  • L’expression écrite sera évaluée à partir de la production de deux textes. L’examen sera ouverte et la correction s’effectuera au travers des critères propres à chaque niveau.
  • La consigne de l’examen devra décrire avec précision l’acte de communication auquel devra s’adapter le texte produit par le candidat, ainsi que définir de façon détaillée les tâches à remplir. Devra aussi être mentionnée explicitement la longueur attendue du texte, qui sera la suivante en fonction du niveau :

Niveau

Nombre approximatif de mots

  1. Expression orale
  • Le type d’énoncé ainsi que les compétences exigées, tout comme les niveaux de richesse lexicale et de connaissances grammaticales attendus, devront s’ajuster aux niveaux de référence du CECR.
  • L’expression orale sera évaluée grâce à un entretien se déroulant entre le candidat et son examinateur. La structure de l’examen devra inclure aussi bien la partie d’explication que celle d’interaction. L’examinateur devra s’assurer que les compétences communicatives exigées correspondent au niveau du candidat, et devra aussi chercher à obtenir un échantillon représentatif de ses compétences linguistiques afin que l’évaluateur puisse juger, de manière complète, son aisance à l’oral.
  • La durée de l’examen sera approximativement de 15 minutes, qui devront être respectées dans leur totalité, indépendamment des impressions initiales de l’examinateur ou de l’évaluateur.
  • L’évaluateur procédera à la qualification de l’examen de production orale par le biais d’un barème de critères.

Critères de correction et de classification :

 Afin de recevoir son Certificat d’Évaluation de Compétences, le candidat devra se soumettre à quatre examens, chacune valant pour une compétence spécifique.

Dans le cadre des examens requérant une réponse objective et fermée (compréhension orale et écrite), un minimum de 75 % des réponses devront être correctes.

Dans le cadre des examens requérant une réponse subjective et ouverte (expression orale et écrite), le candidat devra valider chacun des deux exercices. Il est uniquement permis au candidat qu’un seul des critères de correction ne soit pas rempli en accord avec les exigences prévues dans les paramètres d’évaluation de chacune des examens d’expression écrite. Il en est de même pour les examens orales.

Dans les situations pour lesquelles une insuffisance se manifeste en relation avec l’un de ces paramètres, ou si la production du candidat s’est révélée notablement inférieure aux exigences requises, la validation de l’examen ne pourra pas avoir lieu, de même que, en toute logique, la validation de la certification en général. Afin d’analyser au mieux cette question, une description détaillée du barème appliqué est conseillée.

Les paramètres intégrant les critères de correction de l’examen écrite sont les suivants :

– Continuité thématique

– Registre de langue

– Cohésion et cohérence

– Maîtrise de la grammaire et de l’orthographe

– Diversité et pertinence du vocabulaire

Pour l’examen d’expression écrite, les critères mentionnés ci-dessus devront être appliqués à chacun des textes, lesquels seront évalués de manière indépendante.

Les paramètres qui déterminent les critères de correction de l’examen orale sont les suivants :

– Continuité thématique

– Registre de langue

– Cohésion, cohérence et fluidité

– Maîtrise de la prononciation

– Correction grammaticale

– Diversité et pertinence du vocabulaire